Bruno Vandenbeuck

Créateur de tambours

Entretien

Le tambour est un être vivant, il a besoin de faire partie de votre vie, d'être joué quand il est d'accord avec cela aussi.

Il a le droit de ne pas avoir envie de jouer aussi. Vous n'avez pas envie de travailler 24h/24 ?!

Il aime choisir sa place, prend du temps pour s'adapter à son environnement.

Parfois il sera détendu. A vous de l'accepter. A vous si vous en avez besoin de penser à le préparer au travail qu'il va avoir à faire. Posez-le au soleil, pas des heures (votre peau brûle, la sienne aussi). S'il n'y a pas de soleil prévoyez une source de chaleur (feu ou radiateur) et posez-le devant tout en surveillant sa tension.

Je ne préconise rien d'autre que de l'amour et de l'attention. Pas de beaume.

Le tambour n'aime pas l'humidité...

En cas de casse

Si une lanière casse, voyez s'il est possible de la remplacer, ou la seconder, par une ficelle. Sinon, retour à l'atelier.

Si la peau craque, retour à l'atelier. Selon la gravité, petite pièce ou remplacement de la peau.

Tout est possible avec un tambour.

Rassurez-vous !

La décoration

Pour peindre sur la peau, je préconise le Posca (stylo à base d'acrylique liquide.

Commencez par tracer au crayon de bois votre dessin et remplissez-le avec la couleur ensuite.

Pour le reste de la décoration, attachez ce que vous voulez de votre chemin sous le tambour. Il y a les lanières comme support de vos trouvailles, de vos alliés.